LES MALADIES DU SUD

Les chiens arrivant d'Espagne sont testés aux 3 MM.

C'est quoi ça ?

Ce sont les 3 maladies méditerranéennes endémiques sur le pourtour méditerranéen, on les appelle aussi les maladies du sud.

 

Ces 3 maladies sont:

  • la leishmaniose
  • la dirofilariose
  • l'ehrlichiose

N'imaginez pas que seuls les chiens espagnols sont possiblement porteurs de ces maladies.

Achetez un chien de race dans un super élevage du sud, bah vous n'êtes pas à l'abri !

Partez en vacances dans le sud avec votre chien du nord, vous n'êtes pas non plus à l'abri !

Il est important de le dire.


  • LA LEISHMANIOSE CANINE

 

La leishmaniose est une maladie parasitaire chronique vectorielle qui touche principalement le chien.

Le parasite incriminé est le Leishmania infantum.

Le parasite infeste alors certaines cellules du chien, en particulier des ganglions ou de la moelle osseuse.

Il est transmis par la piqûre d'une sorte de moustique: un phlébotome.

Le moustique, actif d’avril à octobre, vit préférentiellement dans les zones du pourtour méditerranéen là où se trouvent des chênes-lièges. Une forte progression de la maladie vers le nord-ouest est néanmoins observée depuis quelques années.

 

Les symptômes sont très divers : abattement, amaigrissement (parfois très important), gros ganglions, diverses lésions de la peau (perte de poils fréquemment autour des yeux, squames, ulcères cutanés), allongement des griffes, saignements de nez, troubles digestifs, troubles rénaux, etc.

Il n'est pas rare d'avoir des poussées parasitaires asymptomatiques dans un premier temps mais qui, à terme, pourront causer des insuffisances rénales parfois irréversibles.

 

Devant un tableau clinique aussi polymorphe, il est recommandé de tester annuellement les chiens qui ont séjourné en zone endémique.

Les tests sanguins ciblent les anticorps du parasite à savoir ce que le corps de votre chien produit pour lutter contre le parasite. Il y a donc un temps de séroconversion.

Deux tests sont possibles : le test ELISA ou par IFI.

Une recherche par PCR est possible (recherche de l'ADN du parasite).

 

Beaucoup de vétérinaires, surtout ceux exerçant hors zone endémique, ne connaissent pas cette maladie. Certains refusent même de faire tester les chiens des adoptants disant que le chien va bien, qu'il n'a pas de symptômes donc que tout va bien. Sauf que, comme expliqué précédemment, le 1er symptôme peut être une insuffisance rénale irréversible et donc la mort du chien....

 

En cas de leishmaniose diagnostiquée, il est nécessaire de rappeler que la maladie est CHRONIQUE: elle ne se blanchit pas comme on dit.

Un chien qui a été un temps positif et qui devient ensuite négatif n'est pas un chien qui n'a plus le parasite. C'est juste que le parasite dort en quelques sortes. Il ne se multiplie pas, ne se manifeste pas. Un chien qui a été testé positif à un moment de sa vie devra être testé annuellement.

 

Selon le taux de leishmaniose de votre chien, différents traitements pourront être proposés:

- l'allopurinol (Zyloric)

- le marbofloxacine (Marbocyl)

- l'antimoniate de méglumine (Glucantime)

- la miltefosine (Milreforan non accessible en France)

- la dompéridone (Leisguard)

Aucun traitement ne guérit la maladie: ils agissent sur les symptômes et les conséquences de la maladie, ils bloquent la multiplication du parasite. Sous 1/320, on peut arrêter les traitements bien souvent.

 

Que vous ayez un chien négatif leish ou positif, le plus important est la PRÉVENTION.

Prévention pour que votre chien négatif ne devienne pas positif, prévention pour que votre chien positif ne reprenne pas une charge parasitaire en plus.

Comment ?:

- utilisation d'insecticides contre les moustiques (colliers, pipettes)

- éviter de sortir du chien à la tombée du jour ou de le laisser dehors la nuit

- éviter les plans d'eau

- un vaccin existe depuis 2011: il est intéressant pour les chiens fréquentant régulièrement les zones endémiques ou y vivant; en effet, il divise par 4 le risque de développer la maladie (il n’empêche pas l’infection du chien mais augmente sa résistance à la maladie en renforçant son immunité). Ce vaccin n'est intéressant que pour les chiens non porteurs.

 

Au total:

Ne prenez pas peur !

Vous pouvez refuser d'adopter un chien porteur du parasite mais tout chien peut un jour devenir positif. Sachez que l'incubation est longues: plusieurs semaines à plusieurs années. Beaucoup de chiens sont porteurs sains et ne développeront jamais de symptômes. Si ça se trouve dans votre vie, vous avez eu enfant un chien porteur, qui sait ?

En cas de poussée, des traitements existent. Les recherches avancent. Il y a juste 20-30 ans de cela, un chien positif était piqué car on ne savait rien de la maladie. Maintenant les vétérinaires avertis maitrisent bien mieux les choses. On sait qu'on peut maitriser la maladie.


  • LA DIROFILARIOSE

La dirofilariose chez le chien est une maladie parasitaire vectorielle de l’appareil cardio-respiratoire causée par des vers: Dirofilaria immitis.

La maladie est transmise par piqûre de moustique.

Les vers adultes vivent dans les artères pulmonaires (grosses artères partant du cœur) et même parfois dans la partie droite du cœur lui-même.

En France métropolitaine, elle est rencontrée surtout en région méditerranéenne. Elle est très fréquente à la Réunion, aux Antilles et de nombreux autres pays.

 

Les premiers signes sont visibles très longtemps après la contamination, plusieurs années pouvant être nécessaires à l'apparition des troubles respiratoires et cardiaques.

Apparaît d'abord une toux, accompagnée de difficultés respiratoires plus ou moins marquées. Les signes d'insuffisance cardiaque droite sont plus tardifs: œdème de l'abdomen et des pattes.

Sans soin, bien évidemment le chien décède de ses troubles cardiaques.

Mais attention: quand les vers adultes décèdent (ils survivent 5 à 7 ans chez le chien), ils passent alors dans le système vasculaire et peuvent du coup provoquer un caillot obstruant une artère ou une veine vitale. Le chien peut donc décéder soudainement.

 

Les parasites sont détectables par prise de sang 6-8 mois après l'infestation en recherchant les larves ou les antigènes du parasite. Il est également possible de recourir à l'échographie qui permettra de repérer les vers dans le cœur ou dans les gros vaisseaux sanguins.

 

Les traitements:

Il existe des médicaments efficaces contre les vers adultes et leurs larves, mais comme la mort des parasites adultes peut entraîner la mort du chien comme expliqué précédemment, le traitement doit être progressif et s'étaler sur plusieurs mois. Il se déroule en plusieurs phases, avec une utilisation séquentielle de différents produits.

Du fait du risque thrombo-embolique, la mise au repos absolu est primordiale: il est souvent nécessaire de garder votre chien en cage pendant plusieurs semaines, en laisse dans le jardin.

Difficile mais salvateur pour votre loulou...

 

Là encore, la meilleure chose à faire est la PRÉVENTION :

- en limitant les piqûres de moustiques: produits répulsifs (colliers, pipettes)

- les répulsifs doivent être associés à un traitement qui tue les larves avant qu'elles ne deviennent adultes: vermifuges spécifiques en pipettes ou en comprimés.


  • L'EHRLICHIOSE

 

L’ehrlichiose du chien est une maladie infectieuse vectorielle transmise par une tique.

La bactérie la plus fréquente est Ehrlichia canis.

L’incubation de la maladie est d’environ 10 à 20 jours.

En France, on décrit l’ehrlichiose surtout autour de la Méditerranée, dans la vallée du Rhône et le Sud-Ouest, mais aussi dans la région Lyonnaise, le Massif Central et le Bassin Parisien.

 

Les symptômes démarrent brutalement sur une phase aigüe de 2 à 4 semaines: fièvre importante, abattement, perte d’appétit. Puis dans la forme chronique qui suit, les symptômes sont dominés par des troubles hémorragiques : pétéchies, épistaxis, hématurie, puis anémie, amaigrissement.

Enfin, selon le type d’Ehrlichia en cause, d’autres symptômes peuvent se rencontrer : signes articulaires, signes digestifs, hémorragies oculaires, etc.

 

Devant une symptomatologie aussi variée, le diagnostic doit se faire par examens sanguins: taux de plaquettes et de globules rouges, sérologie, PCR (c'est surtout cette-dernière qui pose le diagnostic de façon sûre).

 

C’est une maladie grave.

Non soignée, l’ehrlichiose est mortelle dans 1/3 des cas.

Si le chien non soigné s'en sort, il reste porteur de la bactérie et fera des rechutes.

Il existe des traitements permettant de venir à bout de la bactérie. Le traitement en phase aiguë donne les meilleurs résultats. Si vous attendez et que votre chien se retrouve en phase chronique avec anémie ou chute des plaquettes sanguines, si l’état de l’animal est très dégradé, une réanimation médicale en hospitalisation sera nécessaire (perfusions, transfusions).

 

Là encore, PRÉVENTION !

- en utilisant des produits antiparasitaires (colliers, pipettes)

- en inspectant soigneusement votre chien après chaque sortie et en retirant les tiques que vous trouverez à l'aide d'un tire-tiques (ce type de crochet permet de retirer aisément les tiques sans laisser la tête)

 

Attention: un chien qui a fait une ehrlichiose n’est pas immunisé. Il peut donc en être à nouveau atteint.


Pour faire un don par chèque ou virement, les modalités se trouvent dans la rubrique Comment nous aider?



NOTRE BLOG PODENCOSTORY
NOTRE BLOG PODENCOSTORY

Dernière mise à jour le 29-6-2020