· 

Y'EN A MARRE

Se rappeler d'où l'on vient et ce à quoi on croit....... C'est la minute Jean Pierre Coffe du podenco, parce qu'il y en a marre !

 

Pour les premières personnes qui nous suivent, vous aviez l'habitude de nos coups de gueule réguliers. Et oui, mais prendre en charge, gérer, ça empêche de penser. La tête dans le guidon....... À un moment faut la relever.

On ne gueule plus.

Alors, l'idée ce n'est pas juste de gueuler mais de continuer à questionner. Questionner un système.

Revenir aux sources et à ce qui nous animait, c'est comme quand on se passe la tête sous l'eau froide. Cela réveille !

 

Le Cercle des Podencos a plus de 10 ans, et encore avant il y avait le blog Podencostory qui existe encore.

Alors pourquoi cet engagement envers les podencos ?

Tout ça est parti d'un sentiment d'injustice. Le podenco, lévrier martyr, car oui c'est un lévrier, est oublié des sauvetages. Il subit les mêmes sévices que les galgos, pour les mêmes raisons et en même nombre, mais lui crève en Espagne.......

Pourquoi ? Mais c'est la loi de l'offre et de la demande ma pauvre dame.

 

Les refuges espagnols, premier maillon de la chaine, évitent de les prendre car les associations les remontent moins et ils ont peur de se les garder sur les bras. Pour les assos, leur chance de sortie pour la majorité, ça reste le galgo.

Le podenco, "petit batard" comme me l'avait dit une bénévole, intéresse davantage depuis peu car ceux qui ont fait la différence, ce sont les adoptants qui ont commencé à dire "bah moi je voudrais adopter un podenco"........... et oui............ vous en avez? ................. Bah...............

Merci à eux !!

On est plus calme sur le sujet, c'est vrai, moins en colère, moins revendicatif car les seuls pourris ce sont les chasseurs qui exploitent et massacrent ces chiens. Et les assos font bien ce qu'elles peuvent. Les gens sont bénévoles.

 

Sauf que là, la colère remonte, car des dizaines de chiens viennent d'être sortis d'une perrera: les galgos ont tous une place au chaud (et c'est super) mais encore une fois, restent les autres qui attendent des places en refuges..... les podencos et les autres !

 

Le Cercle des Podencos a toujours été mal à l'aise avec la race, sale mot qui fait faire des horreurs....... Mais on y est nous aussi, on sauve une race, m'enfin !

Oui, mais nous on sauve une race qui est discriminée, bah oui ça change tout !?

C'est quand même une protection animale centrée sur une race.... bof. On n'est pas très à l'aise depuis le début.

Mais nous, on en a au moins conscience.

 

Quand il y a une tribune, soit on ne parle pas du podenco, aux oubliettes l'autre race massacrée en Espagne ou on entend "le podenco, c'est compliqué"..........

Les chiens sont fracassés par des chasseurs, détenus dans le noir et la merde, et des bénévoles vont dire "c'est une race craintive"....... euh???? Et c'est contextuel ou génétique????

Certains qui parlent des podencos confondraient une chèvre et un chien, sérieux !

 

Bref.....................

Il est temps de vous rappeler juste qui nous sommes nous et en quoi on croit:

- On croit aux chiens, à leur capacité à vivre pleinement quelque soit leur passé;

- On croit que les podencos sont souvent plus heureux en appartement avec des adoptants qui les baladent qu'avec un jardin et peu de stimulations;

- On croit à la capacité du podenco à acquérir du rappel et on choisit des adoptants qui vont leur apprendre à user de leur liberté en toute sécurité.

 

En ce moment la polémique est sur les podencos remontés par les SPA.

Les refuges français prennent en charge des podencos depuis la nuit des temps car en France ils sont au moins 10000 à chasser illégalement.

Ce serait peut-être mal venu de leur dire qu"ils ne sont pas capables de remonter des pods espagnols. Quelle différence? D'autant plus que beaucoup des assos dites "spécialistes" n'ont pas forcement envie de les prendre en charge ces podencos français..... ou espagnols.

 

Voilà qui nous sommes et quelques bribes de ce que nous pensons.

On ne détient pas la vérité mais on a des valeurs fortes.

L'important pour ceux qui souhaitent nous suivre et nous soutenir est de savoir ce que nous défendons et pourquoi.

Il faut être transparent.

Avoir une éthique ce n'est pas avoir raison, c'est se questionner sur ce que l'on fait, à quoi on participe, comment on le fait. Et avoir le courage de ses opinions.

On ne peut pas sauver des chiens sans se questionner sur nous, les autres, le système. Si on n'essaie pas de changer le système, rien ne bouge.

Et ce qu'on constate en 2022, même si c'est mieux, c'est que ce n'est toujours pas juste pour les podencos.

 

Adoptez un podenco, c'est sauver un chien mais aussi lutter contre un système qui n'est pas JUSTE.

 

En photo mes deux premières podencas, Iris et Dina. Je vivais en plein Paris et nous étions heureuses ensemble. C'était il y a 14 ans. Depuis je suis toujours entourée par des podencos.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Pour faire un don par chèque ou virement, les modalités se trouvent dans la rubrique Comment nous aider?

ATTENTION NOUS NE POUVONS PAS DÉLIVRER DE REÇUS FISCAUX



NOTRE BLOG PODENCOSTORY
NOTRE BLOG PODENCOSTORY

Dernière mise à jour le 27-1-2023