· 

LE PODENCO, UNE PROBLÉMATIQUE MULTIPLE

MISE À JOUR JANVIER 2020: LES PODENCOS ET CROISÉS PODENCOS SONT INTERDITS DE CHASSE EN FRANCE.

LIRE NOTRE ARTICLE ICI.

Une chasse traditionnelle espagnole

 

Depuis de nombreuses années, le sort des galgos d’Espagne émeut et mobilise une partie des associations de protection animale. Du fait de cette médiatisation, les galgos sont adoptés en Europe et ont une chance de vivre autre chose que l’exploitation qu’ils subissent en Espagne.

 

Mais, ce que l'on sait moins, c’est que le galgo n'est pas le seul à être victime de cette chasse ancestrale avec des lévriers.

Une autre race l'est dans le même nombre et subit les mêmes atrocités: le podenco.

 

Photo Baier Markus
Photo Baier Markus

 

La question de la maltraitance des chiens de chasse est récurrente et, ce, dans tous les pays.

Des chiens enchaînés, parqués, des chiens affamés, qui ont moins de valeur qu'un fusil et dont on se débarrasse comme on le ferait d'un déchet. C'est le lot de millions de chiens de chasse dans le monde. Cette maltraitance est connue et combattue par tous les acteurs de la protection animale globale.

 

En Espagne, comme ailleurs, des milliers de chiens sont maltraités. Braques, épagneuls survivent au quotidien dans des conditions misérables, comme ils le font en France.

 

 

Mais, en Espagne, il y aussi la chasse avec des lévriers, une chasse particulière qui nécessite des chiens particuliers. Des chiens assez rapides pour attraper et tuer le gibier sans que le chasseur n'intervienne, une chasse en meute, une chasse traditionnelle.

Cette chasse se fait avec 2 races: le galgo, lévrier, et le podenco, ancien lévrier qui a été déclassé.

 

 

Ces chiens sont utilisés en même nombre pour cette chasse et massacrés ou abandonnés de la même manière s'ils chassent mal ou en fin de saison de chasse.

Dans certaines zones, comme dans les zones insulaires (Canaries et Baléares), seul le podenco chasse.


Ils sont aussi victimes des rehaleros, qui louent à des chasseurs des meutes de chasse composées majoritairement de podencos et dogues. Ces rehaleros sillonnent toute l’Espagne.

Une de ces rehalas a fait l’actualité, il y a peu: une vidéo circulant sur internet montrant des podencos pourchassant un cerf et tombant, avec lui, dans un ravin.

En Espagne, des milliers de podencos sont donc victimes des chasses traditionnelles.

Le problème concerne donc deux races et la solution doit concerner les deux races.

Car, à un moment donné, la chasse aux lévriers sera interdite en Espagne, comme elle l'est dans le reste de l'Europe, mais cela ne réglera pas la question du podenco qui lui, n'est plus lévrier.

 

Cette chasse traditionnelle continuera avec les podencos qui seront massacrés par milliers.

 

En ne nous battant pas, dans le même temps, pour les 2 races, nous commettons une énorme erreur !

Et la France du podenco, quelle est-elle ?

 

Loin d’être l’Eden des galgos, la France des podencos reste à double visage.

D’un côté, des adoptants aimants, de l’autre des chasseurs les exploitant.

 

Les podencos déclassés dans les années 1980 par la FCI sont victimes de la même exploitation qu’en Espagne par les chasseurs français.

Le podenco s’est toujours montré discret chez les chasseurs français. Beaucoup de chasseurs le sachant lévrier ne l’utilisent pas. Mais, depuis 2017, suite à une mise en lumière de ces chiens sur les forums de chasse et dans une revue spécialisée, ils se rencontrent de plus en plus en France.

 

Aujourd’hui, la protection animale récupère des podencos errants chaque mois, sur le départements du sud et de l’ouest.

Des annonces sur les journaux gratuits sont dénoncées tous les mois pour élevages illégaux. Des chiots podencos “vendus sous le manteau” 400 euros à des chasseurs dans toute la France.

Toutes les semaines, nous découvrons des podencos non identifiés errants, en fourrière ou en refuge.

Les refuges français en zones rurales sont majoritairement peuplés de chiens qui sont issus de la chasse et les podencos y ont fait leur entrée.

Ces podencos ont, en grande majorité, des traumatismes lourds: peur viscérale de l’humain, syndrome de privation, comportements coprophages (manger ses selles) non physiologiques qui indiquent des privations alimentaires graves.

Les podencos sont victimes ici et ailleurs de maltraitances multiples.

 

L’association ASEMA 66, qui enquête suite à des signalements de maltraitance, a demandé à plusieurs reprises des réquisitions pour des podencos vivant dans des chenils de chasse sordide.

Sur le département du 66, selon nos sources, des podencos en meutes commencent à chasser. Et des véhicules des rehaleros ont pu être croisés sur les cols.

 

Rien aujourd’hui n’interdit ces pratiques en France.

 

En 2019, alors que la majorité des français sont anti chasse à courre, qui souhaite voir arriver dans notre pays des chasses au gros gibier avec des meutes de podencos qui attrapent et tuent un cerf sans défense ?

 

Une seule solution pour protéger le podenco, le reclassement dans le groupe 10 lévriers.

 

Pourquoi un tel déclassement ?

 

Dans les années 1980, le podenco a été déclassé, passant du groupe 10, lévriers, au groupe 5, chiens primitifs-chiens de chasse.

 

Au départ, le désir de la Fédération Cynologique Internationale (FCI) était de regrouper les 3 podencos reconnus par la FCI (le canario, l’Ibiza et le portugais) dans un même groupe, le podenco portugais étant à part.

Étonnamment, le groupe choisi a été le groupe le 5 alors que pour la majorité des acteurs du monde canin, amateurs ou professionnels, le podenco est lévrier.

Le podenco canario et le podenco d’Ibiza étant les dignes représentants des lévriers égyptiens...

Nul n’ignore que ce reclassement a été largement initié par les lobbies chasse qui ont fait entendre leur voix.

 

De fait, le podenco, morphologiquement lévrier,  chasse en France.

 

La France interdit la chasse avec des lévriers et croisés lévriers depuis 1844 car il est dangereux pour la biodiversité.

Dominique Voynet a été ré-interpellée sur cette question en 2000 et a confirmé cette interdiction.

 

Mais les podencos chassent, alors que la vitesse d’un podenco d’Ibiza ou d’un canario rivalise avec celle des autres lévriers et qu’en plus, eux, ils chassent au flair et à vue. Ils sont donc encore plus dangereux pour la biodiversité.

 

Cette interdiction de chasse est donc une vaste supercherie, car, aujourd’hui en France,

on chasse avec des lévriers qui n’en ont juste plus le nom !

Que peut-on faire pour les podencos ?

 

  • Participer à nos actions de fond

Il est temps de questionner la loi française sur cette question. Les chasseurs n’ont pas tous les droits !

Ainsi, une avocate en droit public et droit animalier est saisie afin de faire remonter nos constats et questionnements au ministère de l’Agriculture.

 

N’hésitez pas à nous aider en signant notre pétition et en demandant à votre vétérinaire un certificat morphologique pour votre podenco, déclarant qu’il est bien lévrier.

Nous devons aussi médiatiser viralement le sort des podencos espagnols et français, afin que lui aussi bénéficie d’une mobilisation massive de tous les acteurs de la protection animale.

  • Adopter

Méconnu et victime de préjugés, le podenco est peu adopté en France.

C’est pourtant un chien merveilleux, intelligent et sensible.

Loin des représentations que certains se font des chiens primitifs, le podenco est un chien joyeux, affectueux, proche de son maître et d’un dynamisme moyen. Il se montrera souvent vif en extérieur et calme en intérieur comme la plupart des lévriers.

C’est un chien de meute, il est donc très sociable.

 

 

Les podencos ont 6000 ans d’histoire, ce sont des chiens majestueux et loyaux.

Ils doivent enfin être considérés par tous les acteurs de la protection animale

et bénéficier de la même mobilisation que celle engagée pour les galgos.

 

 

Photos Baier Markus, ASEMA, Le Cercle des Podencos

Écrire commentaire

Commentaires: 25
  • #1

    Patricia Engelbert (mardi, 29 octobre 2019 19:39)

    Merci de me faire parvenir un certificat à faire signer par mon vétérinaire pour ma podenca. Merci. Patricia Engelbert. Email chaarazad@gmail.com.

  • #2

    VANNIER-FOURMON (mardi, 17 décembre 2019 15:33)

    LA HONTE A CES TORTIONNAIRES QUI MERITENT LA PENDAISON

  • #3

    Wyss (mardi, 17 décembre 2019 15:59)

    Monstrueux et cruel

  • #4

    Synthia Borilekic (mardi, 17 décembre 2019 19:32)

    Keep on working together to change this world.

  • #5

    Boiché (mercredi, 18 décembre 2019 08:09)

    Stop à toute cette cruauté animale

  • #6

    Labiche (mercredi, 18 décembre 2019 08:58)

    Stop à la barbarie

  • #7

    Mangin denise (mercredi, 18 décembre 2019 10:24)

    Je signe pour le classement en lévriers des podencos

  • #8

    Petizeau Geneviève (mercredi, 18 décembre 2019 10:51)

    Je suis pour le reclassement des podencos chez les levriers

  • #9

    de Backer Anne (mercredi, 18 décembre 2019 11:39)

    Arrêtez ces horreurs. Il y a des lois internationales pour la protection des animaux

  • #10

    PECHEREAU (mercredi, 18 décembre 2019 12:42)

    Stop à la nuisance de l'homme... Que la malédiction d'Osiris soit sur les chasseurs lol Bon je vote pour le classement des podencos en lévriers si cela doit aider

  • #11

    Delplanque Agnès (mercredi, 18 décembre 2019 13:58)

    je soutiens la cause des podencos et signe la pétition.


    je soutiens la cause des podencos et signe la pétition




    a

  • #12

    Blot chantal (mercredi, 18 décembre 2019 15:32)

    Honteux de telles atrocités ne devraient pas exister

  • #13

    Filoda Dominique (mercredi, 18 décembre 2019 15:43)

    C'est vraiment de la barbarie d'un autre temps fait par des lâches qui ne sont moins que rien.

  • #14

    Giudicelli Danielle (mercredi, 18 décembre 2019 19:38)

    Je suis triste de savoir comment ces pauvres chiens souffrent, ces gens sont des sauvages je vous adresse par courrier un cheque, je vous admire pour ce que vous faites.

  • #15

    Lestrie fabienne (mercredi, 18 décembre 2019 22:56)

    Je soutiens la cause des Podencos et signe la pétition pour leur sauvetage et l arrêt de cette barbarie et de leurs exploitation.

  • #16

    Ruis (mercredi, 18 décembre 2019 23:51)

    Je soutiens la cause des podencos et signe la pétition pour leur sauvetage et l'arrêt de leur exploitation et tous les sévices dont ils sont l'objet

  • #17

    Naquin Maryvonne. (jeudi, 19 décembre 2019 09:00)

    Honte à tous ces barbares qui ne respectent pas des êtres
    vivants.
    On devrait faire subir le même sort à tous ces tortionnaires.

  • #18

    DOYENNEL CATHERINE (jeudi, 19 décembre 2019 11:03)

    Je soutiens la cause des Podencos et je signe la pétition pour leur sauvetage et l'arrêt de leur exploitation et tous les sévices dont ils sont l'objet.

  • #19

    Caly (jeudi, 19 décembre 2019 14:47)

    Je soutien la pétition. Il faut arrêter la maltraitance et punir les auteurs

  • #20

    goussard (jeudi, 19 décembre 2019 16:06)

    oui je soutiens cette petition honte a ce que leurs tortionnaires leur font subir ils meritent la meme chose

  • #21

    Girard (jeudi, 19 décembre 2019 20:10)

    Il faut absolument cesser cette impunité. Il faut agir et vite.

  • #22

    Florence (vendredi, 20 décembre 2019 12:12)

    On vous soutient. Ça s 'arrêtera un jour toute cette barbarie.

  • #23

    Leguillonjacqueline@gmail.com (lundi, 23 décembre 2019 05:52)

    Vraiment Cela ne devait plus exister on devrait leur faire la meme chose a ces connards

  • #24

    patricia Zamler (vendredi, 03 janvier 2020 00:03)

    Je suis sur le point d'adopter une Podenca et j'apporte mon soutien

  • #25

    Christine Boschel (mardi, 31 mars 2020 15:17)

    De tout cœur avec vous. Je possède une Podenca, et je signe la pétition.
    Quand s'arrêtera cette barbarie ?


Pour faire un don par chèque ou virement, les modalités se trouvent dans la rubrique Comment nous aider?



NOTRE BLOG PODENCOSTORY
NOTRE BLOG PODENCOSTORY

Dernière mise à jour le 17-9-2020